Des annonces importantes attendues

Aller en bas

Des annonces importantes attendues

Message par Abdel_hak le Lun 21 Fév - 13:45



Le président de la République devrait procéder à des réformes qui viseront à apaiser le climat social et politique en Algérie. Un Conseil des ministres, qui annoncerait une série de mesures touchant aussi bien le volet politique que celui socioéconomique, devrait avoir lieu mardi prochain, apprend-on auprès du ministre des Ressources en eau, M. Adbelmalek Sellal.

Bouteflika devra ainsi entériner la décision de lever officiellement l’état d’urgence et son remplacement par des mesures visant à régir la lutte antiterroriste. Ces révélations ont été faites par Abdelmalek Sellal lors d’une visite de travail qu’il a effectuée dans la wilaya de Chlef. « Tout a été étudié pour la levée de l’état d’urgence, alors qu’un cadre juridique concernant la lutte antiterroriste devrait être entériné lors de ce conseil », a-t-il dit. « D’autres décisions seront annoncées », a-t-il encore ajouté. Le ministre a ainsi précisé que, lors de ce Conseil, plusieurs mesures devraient être prises dans le but d’améliorer le cadre social des Algériens en matière notamment de logement et d’emploi.

S’agissant du logement, Abdelmalek Sellal a laissé entendre que le dispositif du crédit immobilier bonifié, entré en vigueur récemment, serait amélioré. Il s’agit du décret exécutif du 14 mars 2010 relatif au crédit immobilier à taux bonifié de 1 % ou de 3 %. Pour l’emploi, le ministre des Ressources en eau a déclaré que le contrat d’insertion pour les jeunes diplômés devrait aussi être réévalué pour passer de 12 000 DA par mois à au moins 15 000 DA. « Il sera au minimum équivalant au SNMG », a-t-il souligné.

Ces séries de mesures tendront-elles à absorber les tensions sociales et politiques après la vague d’émeutes qui a secoué le pays au début du mois de janvier dernier ? En décidant donc d’adopter la voie de l’apaisement, le gouvernement veut anticiper et s’écarter ainsi des scénarios tunisien ou égyptien. Les tensions sociales en Algérie sont récurrentes depuis des années où le pays vivait au rythme des grèves si ce n’est d’émeutes anarchiques et désordonnées. En plus de ces mesures, le chef de l’Etat devra s’adresser à la nation à l’occasion du 40e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures, le 24 février, pour annoncer, selon les observateurs, des réformes qui toucheront le volet politique, notamment la question des libertés individuelles et collectives et celle de l’ouverture du champ médiatique.

Le Jeune Independant
avatar
Abdel_hak

Messages : 118
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des annonces importantes attendues

Message par Abdel_hak le Lun 21 Fév - 13:45

Selon toute vraisemblance, le président Bouteflika romprait bientôt son silence. Selon des informations recoupées, le chef de l’Etat prononcerait un discours jeudi 24 février, à l’occasion de la célébration du quarantième anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures. Une date à l’occasion de laquelle il s’était, à maintes reprises, exprimé par le passé.

L’information a d’abord été donnée par un quotidien national. Donnée pourtant au conditionnel, l’information a, malgré cela, été citée dans la revue de presse de Radio-Algérie internationale, une radio étatique. Cela donne plus de vraisemblance au « scoop » qui a été par la suite repris par la chaîne qatarienne Al-Djazeera. Si l’information se révèle fondée, il restera à savoir le contenu du discours de Bouteflika, attendu et même appelé de tous leurs vœux par plusieurs parties. Cependant, il n’est pas besoin d’être grand clerc pour en deviner les contours.

Le président Bouteflika officialisera certainement à cette occasion les décisions prises lors du dernier Conseil des ministres. Il est donc fort attendu qu’il annonce notamment la levée définitive de l’état d’urgence instauré depuis le 9 février 1992. Evoquant ce sujet lors du Conseil des ministres qu’il a présidé le 2 février, Bouteflika, pour « mettre un terme à toute polémique infondée sur cette question », a chargé « le gouvernement de s’atteler sans délai à l’élaboration de textes appropriés, qui permettront à l’Etat de poursuivre la lutte antiterroriste jusqu’à son aboutissement, avec la même efficacité et toujours dans le cadre de la loi ». « Cela conduira donc à la levée de l’état d’urgence dans un très proche avenir », a-t-il promis. Le ministre des Affaires étrangères a annoncé, quelques jours plus tard sur les ondes d’une radio étrangère, que la levée de l’état d’urgence interviendra dans quelques jours, avant que le Premier ministre Ahmed Ouyahia n’annonce que la levée de cette mesure interviendra avant la fin du mois de février.

Hormis la levée de l’état d’urgence, Bouteflika pourrait également annoncer les détails des mesures décidées lors du même Conseil des ministres et relatives, notamment, à l’accès au logement et à l’emploi. Il n’est également pas à écarter de voir le président Bouteflika livrer ses avis de diplomate chevronné sur les tenants et les aboutissants des événements qui secouent actuellement plusieurs parties du monde, plus particulièrement le monde arabo-musulman.

Le Quotidien d'Oran
avatar
Abdel_hak

Messages : 118
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum